Wheelman-ViTALiTY

Wheelman
  • Wheelman
  • 27 mars 2009
  • Midway
  • Tigon Studios
  • Action
  • Non
  • Windows XP/Vista, Processeur Intel Core 2 Duo 2 GHz ou équivalent (2.4 GHz sous Vista), 2 Go de RAM (3 Go sous Vista), carte vidéo Nvidia GeForce 7800GT ou ATi Radeon x1800XT, 15 Go d'espace libre sur le disque dur
  • Regarder la bande-annonce

Description

Wheelman sur PC est un jeu 100% action avec la star de cinéma Vin Diesel en guise de personnage principal. Celui-ci joue le rôle d'un pro du volant qui va sortir de sa retraite à Barcelone pour protéger une femme tout droit issue de son passé. Cascades, fusillades, combats de rue et courses-poursuites sont au rendez-vous dans ce soft dopé à l'adrénaline.

Afficher le test

Acteur, producteur, réalisateur et même scénariste, Vin Diesel est aussi héros de jeux vidéo à ses heures perdues. Déjà modélisé dans l'excellent Riddick, le grand gaillard fait son retour sur nos machines dans Wheelman. Développé par son propre studio, le jeu se veut être une sorte de point de départ d'une série qui devrait passer, notamment, par les salles obscures.

Wheelman, comme son nom l'indique, plonge le joueur dans la peau d'un pilote émérite, en l'occurrence Vin Diesel alias Milo Burik. Agent infiltré, notre machine à explosions va offrir ses services de chauffeur à toute la pègre de Barcelone dans le but d'avoir de quoi coincer une tripotée d'escrocs. Un Barcelone virtuel qui n'a pas grand-chose en commun avec la cité ibérique au delà du fait qu'il fait toujours soleil... Ah... on me dit que le soleil se couche une fois par jour à Barcelone, au temps pour moi... Bref, les développeurs n'aiment pas la nuit et le font bien voir. A mi-chemin entre jeu de courses et GTA-Like, Wheelman est un défouloir sans précédent qui ressemble de près à un film d'action réalisé avec les pieds. Tant pis pour le suspense, il était trop compliqué pour nous de construire l'article en faisant passer les points forts du jeu avant ses tares tant ces dernières sont nombreuses. Calqué sur le concept de film hollywoodien à budget illimité, Wheelman échoue là où il se devait de réussir pour que l'on accepte d'oublier certains de ses défauts, à savoir au niveau de la réalisation.

Techniquement, Wheelman accumule les faux pas. Seule satisfaction, la modélisation de Vin Diesel, une réussite. Pour le reste, attendez-vous à cligner des yeux au moins autant que les décors clippent dans tous les sens. A quelques 50 mètres de votre véhicule apparaîtront des buildings entiers, comme si une machine aussi puissante n'était pas capable d'afficher des immeubles sous-texturés comme ceux du Barcelone virtuel qui nous est proposé. Au-delà de ça, l'aliasing s'installe au second plan pour ne plus jamais le quitter et faire scintiller tout l'écran lorsque l'on est en mouvement ! Chic alors ! Pire encore, les textures popent et repartent à leur guise, notamment durant les cinématiques qui font rejaillir le manque de finition de Wheelman au-delà du petit minois de Vin. Au final, le moteur fait sérieusement penser à celui des Crash Time puisque l'environnement dans lequel on évolue est lisse comme de la soie. Il sera bien compliqué pour les développeurs de justifier cette absence de soin et de détails par la taille de la map, loin d'être impressionnante ou par des effets utilisés en pleine action, eux aussi, extrêmement sommaires. Wheelman est pourtant coloré et pas forcément hideux comme peuvent l'être certains titres qui manquent complètement de personnalité, c'est donc d'autant plus dommage.

Au niveau du gameplay, si quelques mécanismes apportent beaucoup au genre, d'autres sentent sérieusement le réchauffé. On pense par exemple aux courses-poursuites avec la police qu'il est possible d'achever en fuyant une zone circulaire indiquée sur le radar ou en pénétrant dans un garage pour y repeindre sa caisse. Qui a parlé de GTA ici ? Au-delà de ce repompage, on regrette que la difficulté soit si mal dosée et que les phases à pied ressemblent à un grand n'importe quoi. Vin ne sait pas sauter, est incapable de se mettre à couvert dos à un véhicule ou à un mur et peine à résister au recul d'un pistolet mitrailleur. Peu importe, la visée est semi-automatique, il vous incombera de corriger ce problème par vous-même ou de composer simplement avec en multipliant les je vise, je tire, je relâche, je vise, je tire, je relâche... Si vous ajoutez à cela un principe de récupération d'énergie automatique complètement foiré, vous obtenez un gameplay imprécis et frustrant. Enfin, cerise sur le gâteau, l'IA fait régulièrement preuve d'une débilité profonde en se coinçant toute seule entre une poubelle et la carcasse d'une voiture. De plus, elle a la fâcheuse tendance à camper sur ses positions sans jamais chercher à vous surprendre. D'une fois que l'on connaît la posture de chacun, il n'y a plus de challenge...

Allez, tout n'est pas bon à jeter dans Wheelman, à commencer par quelques idées aussi surréalistes qu'amusantes durant les phases en véhicule. A l'instar d'un Pursuit Force, Vin peut par exemple bondir de véhicule en véhicule par la simple pression d'une touche au moment opportun. Si vous vous rapprochez suffisamment d'une voiture ou d'une moto, il sera possible de vous en emparer sans même toucher le sol après en avoir expulsé son chauffeur. Son arme principale étant le véhicule qu'il conduit, l'acteur américain n'a qu'à donner de violents coups de volant à l'aide du stick analogique droit pour dégager les côtés et réussir ce qu'un joueur de Burnout appellerait des takedowns. La feature est bien fichue et contribue à rendre chaque course-poursuite extrêmement nerveuse. Lorsqu'il fait le spectacle en transformant Barcelone en champ de guerre apocalyptique, Vin remplit une jauge de focalisation qui va lui permettre, durant un court instant, soit de déclencher un turbo, quasi inutile au passage, soit de se concentrer sur un tir qui fera mouche 90% du temps. Il s'agit d'un bullet time durant lequel il suffit de viser le moteur du véhicule d'un ennemi pour le faire exploser littéralement. Le plus clinquant mais aussi le plus drôle demeure le "cyclone" où notre héros effectue un 180 degrés en pleine course pour s'attaquer aux véhicules qui le suivent.

L'histoire de Wheelman va rapidement vous échapper dans la mesure où Vin n'est qu'un pantin qui enchaîne les missions pour toutes les pourritures de Barcelone, sans que l'on n'y trouve le moindre lien avec son boulot d'agent infiltré. Cette linéarité, vous pourrez la casser en effectuant des missions secondaires, un bon paquet d'ailleurs, dispersées aux quatre coins de la map du PDA de notre beau gosse (?). Il existe sept types de missions secondaires, entre contre-la-montre, courses, vols de voitures, destructions, road rash-like, courses en taxi... L'objectif étant d'apporter des améliorations à la conduite de Vin et à la résistance et à la puissance de vos véhicules ce qui, soit dit en passant n'a pas le moindre intérêt dans la mesure où vous progresserez sans difficulté si vous zappez ces missions secondaires. Nous aurions bien apprécié la présence d'un mode multijoueur puisque le profil de Wheelman colle parfaitement au jeu en réseau mais malheureusement, il faut faire sans, les développeurs n'y ayant même pas pensé... Décidément, Wheelman avait du potentiel à tous les niveaux mais l'inexpérience et le manque de soin des équipes de Tigon Studios ont contribué à tuer dans l'œuf ce projet, jugé achevé alors qu'il fait davantage penser à une bêta bourrée d'imperfections.

Testé par jeuxvideo.com

Statistiques du torrent

Sources : 0
Clients : 0
Téléchargements : 0
Dernière mise à jour : il y a 3 semaines
Catégorie : Jeux PC
Taille : 7.37 GB

Liste des fichiers

Hash du Torrent

C8109BBE3619BF589548779AC023EE21C7E5867A

Liste des Trackers

http://announce.torrentsmd.com:6969/announce
http://exodus.desync.com/announce
http://torrent.gresille.org/announce
http://tracker.ex.ua/announce
http://tracker.torrentbay.to:6969/announce
udp://9.rarbg.com:2710/announce
udp://exodus.desync.com:6969/announce
udp://explodie.org:6969/announce
udp://ipv4.tracker.harry.lu:80/announce
udp://open.demonii.com:1337/announce
udp://tracker.1337x.org:80/announce
udp://tracker.btzoo.eu:80/announce
udp://tracker.coppersurfer.tk:6969/announce
udp://tracker.istole.it:80/announce
udp://tracker.openbittorrent.com:80/announce
udp://tracker.publicbt.com:80/announce
udp://tracker.publichd.eu:80/announce
udp://tracker4.piratux.com:6969/announce

Infopop
Ville