Wasteland 2-CODEX

Wasteland 2
  • Wasteland 2
  • 19 septembre 2014
  • Deep Silver
  • inXile Entertainment
  • Jeu de Rôle
  • non
  • inconnue
  • Ajouter une bande-annonce

Description

Wasteland 2 est un RPG au tour par tour situé dans un univers post-apocalytpique. Vous prenez les commandes d'une escouade composée de 4 rangers, sorte de police l'Arizona, chargée de maintenir un semblant de paix et d'équilibre dans des terres dévastées par la puissance nucléaire.

Afficher le test

S’il est une vertu que les amateurs de RPG occidentaux en univers post-apocalyptique ont dû apprendre à leurs dépens, c’est bien la patience. Etonnamment considéré comme confidentiel mais qui fait figure de madeleine de Proust à quiconque ayant aimé l’âge d’or du style dans la première portion des années 90, le RPG old-school post-nuke répond à deux noms dès lors qu’on l’évoque auprès des fans : Fallout et pour les plus anciens, Wasteland. Ce dernier, sorti en 1988, a posé les bases du genre et ce n’est que 26 ans après sa sortie que nous pouvons enfin goûter à sa suite, mettant ainsi un terme à une attente bien trop longue pour les explorateurs des terres désolées que nous sommes.

Impossible d’évoquer Wasteland 2 sans s’attarder un instant sur les étapes ayant conduit à sa sortie, qui accuse tout de même un retard de deux décennies entre sa gestation dans l’esprit de Brian Fargo, responsable du premier épisode et de Fallout, et sa commercialisation cette année 2014. Alors que courant 90, une suite à Wasteland était déjà envisagée, des conflits de licence n’ont pas permis à Fargo de mener à bien ses projets. Ce n’est qu’en 2003 qu’InXile, le studio dont il est le cofondateur, est parvenu à récupérer les droits de sa franchise, ressuscitant ainsi l’opportunité d’accoucher d’un Wasteland 2, dont le financement se fera par l’intermédiaire de Kickstarter. Sur les 900.000 dollars demandés, le projet parvient à en réunir pas moins de 3 millions, preuve que la mémoire du jeu ancestral est toujours vive dans l’esprit des fans. Entré en phase d’early access sur Steam fin 2013, Wasteland 2 a plusieurs fois été repoussé, permettant aux équipes d’inXile, qui comptent dans leurs rangs des membres ayant participé au premier épisode, de peaufiner leur titre, de proposer une version physique de leur jeu et de mettre en place d’autres réjouissances que nous évoquerons dans ces colonnes. Wasteland 2 est maintenant dans les étalages, reste à savoir s’il parvient à moderniser son concept sans ternir l’héritage de ses aînés.

Wasteland 2 vous place à la tête d’une escouade de 4 bleusailles ayant la prétention d’accéder au titre de Ranger, sorte de police des terres dévastées, tentant tant bien que mal de restaurer un semblant d’équilibre moral dans un Arizona anéanti par une guerre atomique. Peu expérimenté et faiblement équipé, votre petit groupe devra tout de même immédiatement partir au charbon après avoir enterré un confrère mort en mission. Vous serez donc en charge de placer des relais radio à des points stratégiques du Wasteland, permettant aux rangers de déterminer la position d'émission d’un message inquiétant, clamé par un mystérieux fanatique. Bien évidemment, votre escouade pourra être intégralement personnalisée grâce à un système de compétences générales et particulières terriblement exhaustif.

Avant d’entamer votre partie et une fois le mode de difficulté choisi parmi les 4 proposés, vous aurez l’opportunité de choisir les 4 éléments qui composeront votre groupe de base. Si votre choix peut tout à fait se porter sur l’un des personnages aux compétences prédéfinies, vous pourrez également le créer de toutes pièces. 7 caractéristiques générales et 29 compétences particulières se disputeront vos points d’attributs. L’amateur récent de RPG à l’occidentale se trouvera sans doute un peu perdu face à ce déluge d’options destinées à customiser son personnage, sans même savoir à quoi elles seront utiles au cours de l’aventure. Cette permissivité constitue le charme de Wasteland qui exhume ses racines old-school en refusant tout assistanat dès les premiers pas de l’aventure. Les compétences générales influeront sur vos points d’action utilisables, sur votre perception de l’environnement en combat ou sur votre propension à influer sur les choix de vos interlocuteurs tandis que les autres, eux-mêmes divisés en deux catégories, vous laisseront libre de choisir entre tel ou tel calibre de flingue mais aussi et surtout entre différentes compétences permettant d’influer sur le monde qui vous entoure. Explications.

L’univers de Wasteland 2 n’est pas vide, bien au contraire, et il est méfiant à outrance. Ainsi, quel que soit l’endroit que vos missions vous permettront de visiter, vous aurez besoin de compétences spécifiques pour déverrouiller tel ou tel coffre-fort, briser à coups de poing telle ou telle barrière, désactiver telle ou telle alarme et surtout influencer vos nombreux interlocuteurs de la manière douce ou de la manière forte. Afin de parvenir à jouer une partie équilibrée, il vous sera absolument nécessaire de répartir vos points avec la plus grande minutie et ne surtout pas céder à la tentation de diversifier les compétences sur un même personnage. Désamorcer des alarmes, être habile dans le maniement des armes lourdes ou à énergie, savoir crocheter des serrures, déjouer les pièges de terminaux informatiques récalcitrants seront autant d'attributs indispensables pour progresser dans l'aventure, il est donc important de bichonner votre groupe en définissant des fonctions précises à chacun de ses membres.

Une fois votre escouade créée selon vos désirs, la partie commence enfin. Dès les premiers instants en jeu, l'hommage aux RPG en vue isométrique transpire par tous les pores. Pas franchement joli, Wasteland 2 propose tout de même de nombreux environnements, assez variés, qui rendent parfaitement justice à ce que l'on attend d'un univers post-apocalyptique. Quoi qu'il en soit, ce ne sont pas des graphismes époustouflants que nous attendons d'un RPG de ce type, mais plutôt une aventure riche et libre, qui offre une généreuse diversité de choix d'approche. En cela, Wasteland 2 est parfaitement réussi. Les dialogues sont particulièrement nombreux, il sera nécessaire de prendre le temps de tout lire, tout observer car il ne sera pas rare que dans une phrase lancée innocemment par l'un des PnJ se trouve un indice qui vous aidera à résoudre l'une des nombreuses quêtes qui jalonnent Wasteland 2. Aussi, passer par le dialogue permettra parfois de modifier le cours de l'aventure. Par exemple, allez-vous accepter de payer une taxe pour pouvoir circuler librement en ville ou préférerez-vous foncer dans le tas quitte à en payer les conséquences sur le long terme ? A vous de voir, vous pouvez agir comme bon vous semble mais gardez à l'esprit que la mort vous guette à chaque instant.

Nous le disions plus haut, le monde de Wasteland 2 est très dangereux. Chaque personnage peut être tué et user de la gâchette un peu trop précipitamment pourra vous être fatal. Employer la force est parfois inévitable, aussi attardons-nous sur l'une des composantes majeures du jeu : les combats. Dans la grande tradition du tour par tour, les affrontements proposent un découpage de la carte en grille, dans laquelle vous pourrez vous déplacer moyennant une certaine quantité de points d'action. Les choix tactiques sont peu nombreux mais sont à utiliser avec réflexion : est-il préférable de consommer ses précieuses ressources pour tendre une embuscade, ou vaut-il mieux privilégier votre positionnement actuel pour immédiatement truffer de plombs vos adversaires ? Là encore, le choix vous appartient même s'il est primordial de passer par une bonne connaissance de votre groupe et de son arsenal avant d'aller au front.

Malheureusement, sans être raté, le système de combat déçoit quelque peu. Outre l'intelligence artificielle de vos ennemis qui ont une fâcheuse tendance à s'agglutiner à portée de grenade, le faible nombre de couverts ne vous permet pas franchement d'exploiter le décor. En somme, de nombreuses batailles se termineront de la même manière : les snipers dans le fond, les fusils d'assaut au milieu et les pompes devant. De plus, la trop grande profusion de kits de soins dans l'univers vous sera certes salutaire, mais amputent Wasteland 2 d'une bonne partie de sa difficulté. Ces éléments regrettables ne ternissent pourtant pas le plaisir que l'on prend à élaborer sa tactique d'attaque, certains combats étant nettement plus retors une fois les premières heures de jeu passées.

L'aspect « survie » est quant à lui distillé avec parcimonie. Pour voyager d'un point à un autre, il sera nécessaire de passer par une carte générale dans laquelle votre escouade est symbolisée par une étoile de ranger. Une certaine quantité d'eau vous est attribuée, et chaque déplacement en consommera une partie. Fort heureusement, certaines oasis sont dissimulées ici et là, permettant à vos rangers d'y faire escale afin de se réapprovisionner et ainsi d'éviter de perdre leurs points de vie en raison d'une déshydratation trop prolongée. Outre cette gestion de l'eau, certains combats sont générés aléatoirement pendant votre périple. Si votre compétence survie le permet, vous pourrez fuir le combat, économisant par la même occasion de précieuses munitions. Nous aurions préféré nous passer de ces phases de transition, pour le moins dispensables et redondantes, même si la tension qui existe quand votre groupe diminué doit retourner à un point opposé de la carte est renforcée par la possibilité de se trouver sans ressources, face à un combat que l'on ne peut pas fuir.

Par ailleurs, il est recommandé de se doter d'un bon sens de l'orientation puisque Wasteland 2 ne profite pas des charmes d'une mini-map. Il faudra se contenter d'une boussole pour vous orienter. Les allers-retours étant tout de même nombreux et le dézoom de la caméra pas assez puissant, vous serez souvent un peu perdu pour aller d'un point à un autre. Pas fondamentalement grave, cette absence rend tout de même certains déplacements assez inconfortables. Mais malgré ces quelques défauts, il est difficile de bouder son plaisir face à Wasteland 2, doté d'une très solide durée de vie, d'une grande rejouabilité, le titre d'inXile devrait sans peine rallier à sa cause les fans de RPG à l'ancienne, qui aiment prendre le temps de lire, de fouiner et d'explorer.

Testé par jeuxvideo.com

Statistiques du torrent

Sources : 384
Clients : 116
Téléchargements : 4,868
Dernière mise à jour : il y a 10 mois
Catégorie : Jeux PC
Taille : 21.52 GB

Liste des fichiers

Hash du Torrent

2C609E90FEE887E84B6A1F576C2D44C135F7D76C

Liste des Trackers

http://announce.torrentsmd.com:6969/announce
http://exodus.desync.com/announce
http://torrent.gresille.org/announce
http://tracker.ex.ua/announce
http://tracker.torrentbay.to:6969/announce
udp://9.rarbg.com:2710/announce
udp://exodus.desync.com:6969/announce
udp://explodie.org:6969/announce
udp://ipv4.tracker.harry.lu:80/announce
udp://open.demonii.com:1337/announce
udp://tracker.1337x.org:80/announce
udp://tracker.btzoo.eu:80/announce
udp://tracker.coppersurfer.tk:6969/announce
udp://tracker.istole.it:80/announce
udp://tracker.openbittorrent.com:80/announce
udp://tracker.publicbt.com:80/announce
udp://tracker.publichd.eu:80/announce
udp://tracker4.piratux.com:6969/announce

Infopop
Ville