GRID Autosport-RELOADED

GRID : Autosport

Description

GRID Autosport vous met au défi de devenir pilote de course professionnel. Successeur spirituel des mythiques TOCA de Codemasters, développé en tenant compte des commentaires de la communauté, GRID Autosport place la course au centre de l'expérience !

Afficher le test

Un an seulement après la sortie de GRID 2, voilà que Codemasters nous offre un troisième numéro de sa franchise de jeux de course. Si la série a su se trouver un certain public, en proposant un gameplay à la fois abordable mais pas simpliste pour autant, il n'est pas certain que ce GRID Autosport, sorti rapidement, suscite le même engouement.

Rendez-vous compte : GRID : Autosport arrive chez nous le 27 juin 2014, soit un peu moins d'un an et un mois après GRID 2, qui était lui sorti le 31 mai 2013. On a l'habitude de voir les temps de développement se raccourcir, notamment avec certains jeux habitués des sorties de fin d'année (Call of Duty, Assassin's Creed...), mais on ne savait pas que Codemasters avait les mêmes moyens que les deux géants que sont Activision et Ubisoft ! Parce que non, il n'est pas donné à tout le monde de publier si rapidement de bons jeux vidéo (si tant est que l'on considère les deux titres susmentionnés comme de bons jeux, mais là n'est pas la question), et ce GRID : Autosport, hélas, en est un bon exemple. Pas le plus probant, mais quand même.

GRID : Autosport nous arrive dans trois versions différentes : PC, Xbox 360 et PS3. Après quelques heures de jeu sur la version 360 du jeu, j'ai finalement lancé la version PC, et que dire à part... « WOW ! ». Parce que oui, cette dernière est vraiment supérieure à la version console. Je ne suis pourtant pas du genre à chipoter sur quelques différences visuelles mesurables uniquement avec des logiciels, préférant me reposer sur mon seul œil et le plaisir que j'ai à parcourir les mondes virtuels que l'on a à me présenter. Seulement ici, la différence entre les versions consoles et la version PC est tout simplement sidérante. Soyons honnêtes, la version PC est franchement jolie, tandis que les versions PS3 / 360 font un peu peine à voir. Alors certes, il est normal de noter une différence, mais les deux consoles de la désormais précédente génération en ont plus dans le ventre, et l'on a déjà eu droit à quelques très beaux jeux de course sur ces consoles. On note sur consoles pas mal d'aliasing, de clipping, quelques textures un peu grossières... de manière plus générale, tout y est moins précis et net que sur PC. Celle-ci a su me charmer, notamment grâce à ses décors et la richesse des détails que le joueur peut admirer. C'est surtout visible dans les courses de rue de la catégorie « Street », où l'on peut faire vroum-vroum en plein milieu de Dubaï, Barcelone, San Francisco, Chicago ou Paris. Si Dubaï n'est finalement qu'un immense chantier à ciel ouvert, Paris et Barcelone notamment sont un vrai plaisir pour l’œil. On retrouve ce qui fait le charme de ces deux villes, surtout dans les architectures des bâtiments, pour lesquels les graphistes ont fait un véritable effort, en nous offrant quelque chose de travaillé, plein de petits détails, notamment dans l'ornement des façades des bâtiments, la modélisation de monuments connus... Non franchement, joli boulot.

Mais même sur PC, GRID : Autosport n'est pas parfait puisque l'on retrouve aussi ici un peu de clipping, principalement au niveau de la végétation sur les circuits fermés. Le framerate, en outre, peut se montrer parfois un peu chancelant, ce qui choque d'autant plus que le jeu se montre en général parfaitement stable, à ce niveau-là en tout cas. Pour finir, je ne peux m'empêcher de vous partager l'expérience des plus désagréables qui fut la mienne lorsque j'ai fait mes premiers pas sur la version PC. Le jeu a subi de très, très nombreux freezes, rendant le soft pratiquement injouable. Je l'ai testé sur une autre machine, rebelote, même problème. J'ai finalement réussi à le faire fonctionner sans souci sur le PC d'un autre collègue. Ce dernier tournait sous Windows 7, alors que les autres utilisaient Windows 8 et 8.1. J'ai contacté Namco Bandai et Codemasters à ce sujet, qui n'ont pu me fournir de réponse puisque personne avant moi ne leur avait fait remonter ce problème. Gageons qu'il ne s'agissait que d'un petit souci de compatibilité avec un élément hardware de ces deux machines.

Vous vous rappelez de GRID 2 ? Vous étiez mis dans la peau d'un nouveau pilote de bolide qui faisait ses premiers pas dans le circuit des courses automobiles. Depuis votre garage, vous pouviez accéder à votre ordinateur, suivre votre cote de popularité sur les réseaux sociaux, vous inscrire à de nouvelles courses, pendant que vos contacts vous dispensaient conseils et consignes pour les jours à venir. En termes d'immersion c'était assez bien joué ! GRID : Autosport revient sur tout cela, et honnêtement, lorsque l'on voit le résultat final, on peut se demander pourquoi... Adieu donc garage plein d'huile de vidange, adieu coups de téléphone, et décoration Jacky tuning, et bonjour à... euh, rien ? Oui parce que l'interface du GRID nouveau est des plus simplistes et des plus épurées. On pourrait même trouver cela élégant de sobriété, si seulement l'idée que cette dernière n'existe que parce que le jeu a été développé (trop) rapidement ne nous trottait pas constamment dans la tête. Ici vous aurez simplement le droit à un fond noir, et quelques icônes vous permettant de sélectionner les modes de jeu et options désirés. Alors oui, il y a bien la dernière voiture que vous avez pilotée qui s'affiche en fond, mais ça fait quand même un peu cheap, il faut bien le dire. Résultat des courses, on se sent autrement moins impliqué dans le jeu, et notre plaisir en prend un coup.

Je vais maintenant vous demander de penser à ce que vous aimeriez trouver dans un jeu de course. La possibilité de choisir parmi de nombreux véhicules ? Beaucoup de circuits ? De bonnes sensations de vitesse ? Eh bien hélas, dans GRID : Autosport, hormis le dernier élément cité, vous n'aurez rien de ça. D'abord parce qu'il n'existe qu'une petite cinquantaine de véhicules disponibles, en sachant que certains sont des bonus que vous ne débloquerez qu'en toute fin du jeu. Et les circuits ne font pas mieux puisqu'il n'en existe que 15. Oui, 15. Alors certes, les tracés varient un peu, parfois, mais c'est trop peu. Ceci dit, le véritable souci n'est pas vraiment là, en tout cas pas à mon sens. Non, le véritable problème c'est qu'en mode Carrière, le jeu se montre beaucoup trop dirigiste.

Il y a une chose que j'adore dans les jeux de course, au-delà du fait de pouvoir choisir le modèle avec lequel je ferai péter les records, c'est la personnalisation. Choisir la couleur du modèle, coller des stickers, modifier les bas de caisse... je ne suis pas franchement branché culture tuning, mais c'est une chose que j'adore pouvoir faire dans un jeu vidéo. La personnalisation dans GRID 2 m'avait d'ailleurs plutôt convaincu, et j'espérais donc pouvoir la retrouver dans ce Autosport. Le moins que l'on puisse dire, c'est que j'ai été déçu. Oui parce que dans ce dernier, en mode Carrière en tout cas, vous n'avez même pas la possibilité de choisir votre voiture ! C'est un choix osé qu'a fait Codemasters, qui a décidé que son jeu serait plus axé sports mécaniques que les précédents jeux. Ici donc, avant de vous tirer la bourre avec d'autres pilotes, vous aurez à choisir votre écurie-sponsor, et c'est ce choix qui déterminera les voitures que vous aurez à piloter, ainsi que leur esthétique. A première vue, on peut se dire qu'il s'agit ici d'un parti pris des développeurs qui se justifie de diverses manières. Mais là encore, je ne peux m'empêcher de penser que ces restrictions n'existent que parce que le jeu a été développé en trop peu de temps. Et c'est agaçant.

Dernière petite anecdote sur le côté dirigiste du jeu, le joueur, lorsqu'il a commencé une saison (une session de plusieurs épreuves), ne peut tout simplement pas la quitter. Si vous aviez commencé une saison d'Open Wheel, que cela vous ennuie et que vous voulez quitter pour commencer une saison de Touring... eh bien ce n'est pas possible. Non, il faudra que vous finissiez bon gré mal gré ce que vous avez commencé avant de passer à autre chose. J'en avais fait l'amère constatation en plein Gaming Live de la version preview du jeu, j'avais espéré que cela serait corrigé pour la version définitive... eh non, pas du tout. C'est quelque chose que je ne m'explique pas, si jamais vous aviez une idée, n'hésitez pas à me la faire parvenir.

C'est là une autre chose qui m'a un peu énervé sur ce GRID : Autosport. De manière générale, vos adversaires, et votre coéquipier, ont un comportement particulièrement prévisible puisque l'on sent bien qu'ils suivent des trajectoires enregistrées, prédéfinies par le jeu, quitte à faire parfois des bêtises. En tant que joueur humain, votre conduite sera plus imprévisible, vous leur couperez la route à de nombreuses reprises... ce qui ne leur posera souvent aucun problème puisqu'ils n'auront aucun remords à venir vous percuter et à vous sortir de force de leur chemin. La gestion des dégâts étant plutôt bien pensée, vous finirez parfois vos courses en sale état puisque vos adversaires ne vous auront rien épargné. C'est d'autant plus agaçant que la réciproque n'est pas forcément vraie : gare à vous si vous cherchiez à trop les violenter puisque manifestement leurs voitures ont la résistance et la stabilité d'un tractopelle, alors que la vôtre tient plus de la Mini Cooper.

Votre coéquipier, auquel vous pouvez donner des consignes (garde ta position, attaque, etc.) ne sert globalement à rien. Il est trop souvent un boulet vissé à votre cheville, quand il ne vous défonce pas la portière pour progresser dans la course. J'ai été plusieurs fois la victime de ses ardeurs, et dans les courses importantes, c'est franchement rageant. Puisqu'en définitive vous vous classerez tous les deux mal, dégringolant dans le classement par pilote mais aussi dans le classement par équipe. On finit donc par le laisser de côté, et c'est bien dommage puisque des épreuves comme celle du Touring, ou de l'Open Wheel, demandent un certain teamplay. Mais comme votre coéquipier est soit complètement inefficace, soit plus dangereux qu'un berserker, on préfère jouer pour sa pomme, en espérant qu'il ne sera pas trop mal classé. Tant pis pour le jeu d'équipe, et les manœuvres de dépassement à deux.

J'ai l'impression de n'avoir dit que du mal de GRID : Autosport, je vais donc tenter de mettre en avant certains points positifs du jeu. Je vous ai parlé de l'apparence visuelle soignée de la version PC du jeu, mais je pourrais également vous parler de modes de jeu. Dans l'absolu, il n'y a finalement que le mode Carrière, l'écran splitté et le online. Si ce dernier est aussi classique que complet (et là vous pouvez choisir et acheter vos propres véhicules, yeeaaaah), que ce soit en carrière ou en écran splitté, le soft vous propose différents types d'épreuves, toutes ayant leur intérêt : Touring, Endurance, Open Wheel, Tuner et Street. Toutes ont leurs caractéristiques, et disposent en conséquence de leurs voitures et circuits. Le mode Tuner en particulier est assez intéressant puisqu'il mêle course contre la montre et épreuves de drift. Il faudra néanmoins supporter les crissements de pneus et les hurlements des moteurs sur les quelques minutes que durent ces sessions de dérapage... mais cela apporte un peu de fraîcheur. On peut en dire autant de l'Open Wheel, qui vous met lui aux commandes d'une monoplace type F1, pour des courses ahurissantes de vitesse, et offrent de très bonnes sensations. Ce n'était pourtant pas gagné.

La série GRID est le produit des équipes ayant travaillé sur des jeux comme TOCA, mais l'on s'est assez vite rendu compte que les développeurs avaient opté pour quelque chose de plus arcade. C'est encore le cas pour ce Autosport, ce qui n'est pas forcément pour me déplaire, mais le jeu a semble-t-il le fessier coincé entre deux chaises. Avec la gestion des dégâts, plutôt réaliste (ce qui est assez appréciable) et le comportement souvent idiot des bourrins qui vous servent d'adversaires, on est souvent tenté d'adopter une conduite plus relâchée. De fait, on se rend vite compte que le jeu tente de se faire passer pour une pseudo-simulation alors qu'il manque franchement de précision technique. La physique des véhicules est à cet égard assez étrange, puisqu'ils semblent glisser plus que rouler par moments, alors que dans d'autres, il sera difficile de prendre un virage si vous arrivez à plus de 80 km/h. On a donc, en définitive, l'impression que ce GRID essaie de se faire passer maladroitement pour ce qu'il n'est pas, puisque le gameplay manque franchement de finesse et de précision. Le jeu reste néanmoins assez plaisant à jouer, malgré ces lacunes, mais il ne faut clairement pas vous attendre à une simulation, de près ou de loin. Disons que comparativement aux deux premiers épisodes, ce GRID là est moins arcade. Mais rien de plus.

Instructions diverses

Télécharger le patch français

Statistiques du torrent

Sources : 316
Clients : 48
Téléchargements : 42,128
il y a 5 mois
Catégorie Jeux PC
Taille 9.25 GB

Liste des Trackers

http://www.smartorrent.com:2710/announce
http://announce.torrentsmd.com:6969/announce
http://exodus.desync.com/announce
http://mgtracker.org:2710/announce
http://torrent.gresille.org/announce
http://tracker.ex.ua/announce
http://tracker.flashtorrents.org:6969/announce
http://tracker.tfile.me/announce
http://tracker.torrentbay.to:6969/announce
udp://9.rarbg.com:2710/announce
udp://9.rarbg.me:2710/announce
udp://coppersurfer.tk:6969/announce
udp://eddie4.nl:6969/announce
udp://exodus.desync.com:6969/announce
udp://explodie.org:6969/announce
udp://ipv4.tracker.harry.lu:80/announce
udp://p4p.arenabg.ch:1337
udp://p4p.arenabg.com:1337
udp://torrent.gresille.org:80/announce
udp://tracker.1337x.org:80/announce
udp://tracker.blackunicorn.xyz:6969
udp://tracker.btzoo.eu:80/announce
udp://tracker.coppersurfer.tk:6969
udp://tracker.coppersurfer.tk:80
udp://tracker.ilibr.org:6969/announce
udp://tracker.istole.it:80/announce
udp://tracker.leechers-paradise.org:6969
udp://tracker.openbittorrent.com:80
udp://tracker.opentrackr.org:1337/announce
udp://tracker.publicbt.com:80/announce
udp://tracker.publichd.eu:80/announce

Infopop
Ville