Fallout 4-CODEX

Fallout 4
  • Fallout 4
  • 10 novembre 2015
  • Bethesda Softworks
  • Bethesda Softworks
  • FPS
  • inconnu
  • inconnue
  • Ajouter une bande-annonce

Description

Fallout 4 est un RPG à la première personne sur PC se déroulant dans un univers post-apocalyptique. Dans un monde dévasté par les bombes, vous incarnez un personnage solitaire sortant d'un abri anti-atomique qui doit se faire sa place dans la ville de Boston et de ses environs.

Afficher le test

Après s'être réapproprié les codes de gameplay d'une licence culte pour la faire passer dans la nouvelle génération avec Fallout 3, Bethesda a – non sans clairvoyance – confié l'écriture de Fallout New Vegas a Obsidian, qui comptait dans ses rangs des vétérans des premiers opus. Modernité de gameplay et science de l'écriture s'étaient alors alliées pour accoucher d'un épisode de Fallout qui n'avait pas à rougir face au prestige de son nom, bien au contraire. En 2015, Bethesda a choisi de reprendre entièrement les commandes de la confection de Fallout, entendant bien ouvrir la légende au grand public. Pour le meilleur ou pour le pire ?

Lorsque l'on s'attaque à un morceau comme Fallout et offrir un successeur au dernier épisode de la saga déjà vieux de 5 ans, il faut faire des choix. Bethesda a pris le sien et a opté pour la démocratisation de la licence post-apo en tentant de récupérer dans son giron tout un pan du public n'ayant jamais mis un pied dans l'univers initié par Black Isle en 97. Cette volonté d'ouvrir Fallout 4 au plus grand nombre se fera ressentir dès les premières secondes d'introduction puisque pour la première fois, le contexte qui a conduit à la guerre est copieusement expliqué à travers une cinématique très sérieuse et larmoyante qui ne correspond pas franchement au ton de la série. Toutefois, cette piqûre de rappel permet à Bethesda de s'offrir une intro inédite puisqu'elle vous permettra de vivre le jour où les bombes ont été lâchées, détruisant ainsi le monde civilisé.

Comme dévoilé dans le cadre de la conférence E3 2015 tenue par Bethesda, la création de personnage fonctionne plutôt bien et est à nouveau originale. Face à un miroir, vous pourrez modeler la plupart des parties de votre visage. Front, nez, joues... à vous de façonner votre avatar à votre guise. Pas nécessairement pratique, cet éditeur a au moins le mérite d'être plus performant que par le passé et vous autorise enfin à prendre des traits crédibles et pas trop vilains. En outre, l'aspect amusant est conservé puisque votre personnage et son épouse (ou son époux si vous incarnez une femme) commenteront la modification de votre look en temps réel. Une fois votre visage soigné et votre gabarit adopté, vous pourrez commencer par faire un petit tour dans votre maison du bonheur.

Après quelques interactions, un représentant de Vault-Tec, société responsable de la construction d'abri antiatomique, viendra vous faire savoir qu'une place dans l'un d'entre eux est réservée pour vous et votre famille. L'occasion est toute trouvée pour vous permettre de choisir votre nom et de répartir vos points S.P.E.C.I.A.L. (Force, perception, endurance etc...). Ces attributs auront comme d'habitude un impact sur des caractéristiques secondaires : un niveau de Charisme élevé autorisera plus facilement la réussite de la persuasion tandis que la force, par exemple, vous permettra de porter plus d'objets et d'être plus puissant au corps à corps.

Depuis que Bethesda a repris les rennes de Fallout, il faut bien reconnaître que les premiers moments du jeu sont particulièrement originaux et celui-ci ne déroge pas à la règle. Même s'il est au départ effrayant d'incarner un personnage avec un histoire (les protagonistes de Fallout étant généralement de véritables pages blanches), l'ensemble fonctionne plutôt bien. Il faut reconnaître qu'il est plaisant de vivre en direct la fin du monde et par conséquent, votre ruée vers l'abri 111. Malheureusement, une réalisation expéditive et une écriture pas franchement inspirée viennent ternir l'intensité du moment. Votre personnage comme sa famille ne semblent pas particulièrement préoccupés par le fait que tout le monde en surface se soit bouffé un souffle radioactif en pleine poire et se contentent de se dire que le 111 est désormais leur « nouvelle maison ». Comme vous le savez sans doute, les bombes explosent en 2077 et votre partie débute en 2277. Pas compliqué alors de savoir que l'Abri 111 renferme des capsules de cryogénisation, dans lesquelles vous monterez sans franchement faire d'histoires, sans poser les questions que toute personne censée se poserait en cas de fin du monde.

Si nous nous efforcerons d'éviter un maximum de spoiler l'intrigue principale de Fallout 4, impossible de passer sous silence les premières minutes de jeu et l'événement qui vous conduira à mener vos quêtes dans le wasteland. Ainsi, rendez vous un paragraphe plus bas si vous désirez ne rien savoir. Un temps indéterminé après votre cryogénisation, vous vous éveillez enfermé dans votre capsule et assistez impuissant au meurtre de votre femme et à l'enlèvement de votre fils avant d'être à nouveau réduit à l'état de glaçon. Plus tard encore, votre réveil sera définitif, et votre capsule s'ouvrira. Votre premier réflexe sera d'ouvrir la cellule qui vous fait face et emprisonnant le corps de votre compagne. Si l'ensemble aurait dû être dramatique, une VF qui manque clairement de conviction et une absence quasi-totale de mise en scène vous rendra au mieux insensible au funeste destin de votre famille, au pire, vous arrachera un gloussement.

C'est là la première manifestation d'un défaut qui se répétera tout au long de votre aventure : l'écriture manque cruellement de soin et l'on peinera à retrouver tout au long de l'aventure le cynisme et l'humour acide qui caractérisait jadis l'ADN de Fallout. Fallout 4 est incontestablement le Fallout le plus édulcoré et le plus lisse sorti à ce jour et laisse de côté au passage votre liberté d'agir comme bon vous semble. Effectivement, ne vous attendez pas à être confrontés à des choix franchement immoraux, n'envisagez pas la possibilité de faire de votre personnage la dernière des ordures, Fallout 4 vous pose sur des rails et a défini pour vous les grandes lignes de votre protagoniste qui pourra tout juste faire preuve de cynisme afin de se donner un peu d'aspérité. C'est bien là le principal reproche que l'on peut invoquer à l'encontre du jeu : en se soustrayant à tout système de réputation à l'ancienne et au principe de karma, Fallout 4 ne s'encombre plus des choix qui ont fait la gloire de la série, exception faite des derniers segments de la quête principale, qui, si elle se suit sans désintérêt, n'est pas la plus captivante au monde, faute encore à une écriture quelque peu cliché et largement desservie par une VF souvent décalée, essentiellement si vous incarnez un personnage masculin.

C'est bien simple, sur les 65 heures de jeu que j'ai eu l'occasion de passer sur le titre, je ne me suis jamais trouvé confronté à un choix qui m'a posé un problème de conscience, même lorsque la quête principale m'a conduit vers des enjeux aux conséquences dramatiques. Certes, vous aurez bel et bien un système d'embranchements scénaristiques qui interviendront en fin de parcours et qui garantissent soit dit en passant une forte rejouablilité, mais nous aurions aimé que l'implication du joueur soit permanente et qu'elle s'étende aux quêtes secondaires qui, si elles sont nombreuses, sont globalement inégales et manquent terriblement de folie. Le joueur n'aura plus franchement le sentiment d'avoir un impact réel sur le monde qui l'entoure comme c'était le cas par le passé. En somme, si nous devions établir une comparaison, Fallout 4 est davantage à percevoir comme un Skyrim post-apo que comme un Fallout à part entière, et c'est bien là le problème qui devrait générer pas mal de déception auprès des fans les plus fervents de la saga.

Cette édulcoration globale de l'univers se retrouve également sur quelques éléments de gameplay qui, s'ils pourraient faire frissonner de terreur de prime abord, s'avèrent finalement plutôt bien sentis. Alors que nous avions l'habitude de crouler sous les possibilités d'octroyer à notre personnage des tonnes de points de talent dans de multiples compétences, Bethesda a choisi de refondre l'évolution de votre avatar, de le simplifier au passage, rendant les choses plus lisibles à l'usage. Désormais, vous gagnerez un point de talent à chaque niveau. Votre feuille de personnage, esthétiquement dans la droite lignée de Fallout Shelter, présente différents étages, qui se débloquent en fonction du nombre de points attribués dans vos capacités SPECIAL. Ainsi par exemple, vous ne pourrez accéder aux capacités de crochetage – situées à l' « étage » 4 que si vous avez préalablement affecté 4 points de talent en perception. Notez que vous pouvez à chaque niveau augmenter votre niveau de SPECIAL pour accéder aux compétences secondaires associées.

Testé par jeuxvideo.com

Statistiques du torrent

Sources : 4,116
Clients : 1,396
Téléchargements : 2,187,544
Dernière mise à jour : il y a 3 semaines
Catégorie : Jeux PC
Taille : 24.47 GB

Liste des fichiers

Hash du Torrent

3D6682077E46D5C1C118B58C632049B437B254A9

Liste des Trackers

http://smartorrent.com/announce/a0cd9cb9449b75d3f50c48a7b6605e66
http://announce.torrentsmd.com:6969/announce
http://exodus.desync.com/announce
http://torrent.gresille.org/announce
http://tracker.ex.ua/announce
http://tracker.torrentbay.to:6969/announce
udp://9.rarbg.com:2710/announce
udp://exodus.desync.com:6969/announce
udp://explodie.org:6969/announce
udp://ipv4.tracker.harry.lu:80/announce
udp://open.demonii.com:1337/announce
udp://tracker.1337x.org:80/announce
udp://tracker.btzoo.eu:80/announce
udp://tracker.coppersurfer.tk:6969/announce
udp://tracker.istole.it:80/announce
udp://tracker.openbittorrent.com:80/announce
udp://tracker.publicbt.com:80/announce
udp://tracker.publichd.eu:80/announce
udp://tracker4.piratux.com:6969/announce

Infopop
Ville