Fable : The Lost Chapters-DOC

Fable : The Lost Chapters
  • Fable : The Lost Chapters
  • 23 septembre 2005
  • Microsoft
  • Lionhead
  • Jeu de Rôle
  • Non
  • Pentium IV, 1.4 Ghz, 256 Mo RAM, Carte vidéo 64 Mo, Windows XP
  • Ajouter une bande-annonce

Description

Fable : The Lost Chapters sur PC est un jeu de rôle / action gratiné où vous dirigez un personnage depuis l'enfance jusqu'à la barbe blanche. Remplissez les missions confiées par votre guilde et guidez la destinée de votre héros pour devenir une légende du bien ou du mal. Vous pouvez en effet choisir de terroriser les foules en étant cruel et sans pitié, ou bien d'être au service du peuple et d'aider les opprimés. De nouvelles quêtes sont disponibles dans cette édition.

Afficher le test

La grande tradition des adaptations consoles vers le PC (et vice versa) veut que tout portage se doit d'amener une valeur ajoutée au produit de base. Impossible d'adapter bêtement tel ou tel titre sans y apporter quelque chose, à moins de vouloir se faire taxer de profiteur un rien flemmard qui mise avant tout sur la bonne affaire juteuse. A ce petit jeu, Fable s'en sort fort honorablement puisque depuis la version Xbox, de nouvelles armes et quêtes ainsi qu'un nouveau chapitre ont fait leur apparition. Mais est-ce suffisant pour porter The Lost Chapters au rang d'indispensable ? C'est ce que je vous propose de vérifier dans les lignes qui suivent…

Bien qu'on sache désormais que les rêves de grandeur de Peter Molyneux ont dû être revus à la baisse entre son projet initial et le résultat final, Fable n'en reste pas moins un roman interactif où l'esthétique et l'éthique équilibrent la balance créative. Après avoir transporté des milliers de possesseurs de Xbox dans un univers féerique, le fantasmagorique vient aujourd'hui frapper à la porte de nos PC. Ainsi, avant de laisser derrière nous la partie trop technique qui ne sied pas vraiment à un tel test, penchons-nous rapidement sur cette conversion. Ce qu'on peut en dire, au delà des ajouts qui seront évoqués plus loin, est que Microsoft n'a pas vraiment peaufiné sa copie, du moins sur le plan de la stabilité.

De fait, avant même de rentrer dans l'aventure, on est confronté à de multiples problèmes avec un soft qui a beaucoup de mal à se lancer à cause de divers soucis liés à des fichiers manquants ou un mode Sans Echec préconisé pour faire démarrer le jeu. Le plus ennuyant est qu'une fois qu'on a réussi à remédier à tous ces soucis, on en rencontre d'autres en plein jeu. On est donc un peu agacé de constater que de gros lags sont présents, et ce même sur une bécane comme un PIV 3.2 Ghz avec 1 Go de Ram et une GeForce 6800. Pour info, j'avais choisi une résolution de 1024x768 avec des détails à moitié. Enfin, on notera également des problèmes sonores, essentiellement pour ce qui est des voix. Je ne parle pas ici de la qualité du doublage français qui est convaincant mais du fait que les voix soient parfois inaudibles ou que certains dialogues soient absents lors de plusieurs conversations. Bref, ça ne le fait pas vraiment surtout pour un jeu sortant sous l'égide de Microsoft. Pourtant, en marge de ces problèmes, Fable subjugue toujours autant par le biais d'un monde riche, parfaitement pensé et diablement envoûtant.

Si vous aviez survécu au massacre de votre village il y a des années de cela, quelle voie auriez-vous emprunté ? Celle de la vengeance ? Celle de la normalité ? Celle de la violence aveugle ? Question difficile mais c'est pourtant le point de départ de Fable. Ainsi la première période du jeu (celle de l'enfance) vous servira de mini-tutorial en vous apprenant les us et coutumes qui régissent le système de jeu. Si on devait résumer en quelques lignes, on pourrait dire que chaque action entraîne une réaction. De ce fait, avant d'agir il vous faudra réfléchir. Si au tout début, les conséquences de vos actes reviendront à être réprimandé par les gardes de votre hameau, à être félicité par vos concitoyens ou à obtenir quelques piécettes, la suite sera beaucoup plus sérieuse et tout exploit ou acte de vandalisme aura un effet sur le regard porté par les personnes qui vous entourent. Mais avant d'en arriver là, vous devrez en terminer avec le premier chapitre qui se clôt à l'anéantissement de votre foyer sous un déluge de flammes. Par la suite, vous serez recueilli par un dénommé Maze qui vous conduira à la Guilde pour parfaire votre éducation. Vous y passerez alors votre adolescence et serez initié aux arts guerriers ainsi qu'à l'usage de la magie. A ce sujet, on peut reprocher au jeu de passer très rapidement sur ces moments de votre vie puisque les deux premiers chapitres pourront se boucler en moins de deux heures. Ceci dit, ces passages ne sont en fait que des prétextes pour nous renseigner sur les rouages du jeu qui ne commencera véritablement qu'une fois que vous aurez atteint l'âge adulte. Ce qui est intéressant à ce stade est que dès le commencement, vous pourrez influer sur l'orientation que le héros va prendre en commettant des actes malveillants (frapper un enfant, voler les biens d'autrui...) ou bien en se montrant irréprochable. Ceci modifiera alors votre physique ainsi que l'opinion que les gens ont de vous. Malgré tout, ce n'est qu'une fois que vous aurez terminé votre apprentissage que vous pourrez réellement décider du chemin que vous allez suivre.

Bien que la progression soit très linéaire vu que tout s'articule autour d'un ensemble de quêtes que vous allez devoir effectuer, ce procédé a du bon dans le sens où il va vous permettre d'apprécier pleinement l'atmosphère du jeu. Ainsi, si d'un côté, on aurait aimé plus de liberté, l'aventure de Fable est tellement enchanteresse qu'on ne peut que succomber. Tout débute donc dans votre Guilde qui représente en quelque sorte votre quartier général. Ici, vous allez pouvoir choisir votre prochaine quête, en apprendre un peu plus sur le royaume d'Albion grâce à la bibliothèque, vous restaurer ou acheter de l'équipement. Une fois que vous aurez une mission en poche, il vous restera à jeter un oeil sur la mini-map pour repérer le cercle jaune vous indiquant la direction à suivre. En chemin, rien ne vous empêchera d'aider de pauvres gens en leur rendant service, ce qui gonflera votre bourse et votre renommée. Plus cette dernière sera importante, plus vous pourrez espérer obtenir d'or à l'issue d'une quête. Cependant le fait d'aider des gens peut avoir ses inconvénients. Par exemple si une personne vous demande de retrouver des ouvrages pour son école, faites attention à ne pas voler des livres (ou quoique ce soit d'autre) chez un habitant, surtout si ce dernier est présent. Dans le cas contraire, les gardes viendront vous arrêter pour vous faire payer une amende. Tentez de leur résister et dans le meilleur des cas la somme demandée augmentera ostensiblement. Dans la pire des situations, ils chercheront à vous tuer. Cependant, il est dommage qu'il suffise simplement de sortir de la ville et de revenir un peu plus tard pour que votre ardoise soit effacée. Remarquez, tant mieux si les personnes ont la mémoire courte puisque vous pourrez comme ceci économiser vos deniers et vaquer à vos occupations en visitant les différentes échoppes.

Vous pourrez ainsi améliorer des armes grâce à des pierres à incruster que vous pourrez acheter chez le forgeron, dénicher des vêtements, des potions, engager des gardes du corps ou jouer à des mini-jeux dans le bar (pour gagner de l'argent) ou encore aller faire un tour chez le barbier ou le tatoueur. Ces derniers vous proposeront d'acheter des cartes grâce auxquelles vous pourrez changer totalement de look. De votre coiffure à votre pilosité en passant par les tatouages, vous pourrez customiser à loisir votre héros. Le choix est d'autant plus vaste sur PC qu'il vous sera également possible de modifier les tatouages qui s'appliquent aux jambes, bras, dos, poitrine et visage. Prenez le temps de le faire vu que ces tatouages pourront par exemple augmenter le charme de votre héros. En parallèle de votre aspect physique, vous pourrez aussi améliorer votre force, votre adresse et votre volonté en fonction de votre façon de combattre. Ainsi si vous gagnez un combat avec une arme de mêlée, vous gagnerez de l'EXP de force, si vous usez de votre arc, vous obtiendrez de l'EXP d'adresse, l'EXP de volonté s'acquérant en utilisant vos pouvoirs magiques. A ce sujet, les développeurs ont fait en sorte que vos ennemis aient tous un point faible, ce qui vous obligera à varier vos schémas d'attaque.

Heureusement, le système de combat reste simple puisque vous disposez de deux types de coups (normal et puissant) et d'un lock pour tourner autour de votre ennemi. Bien que vous puissiez porter un nombre infini d'armes (haches, marteau, épée, arbalète...), vous ne pourrez en assigner que deux à des touches pour les utiliser rapidement. Par la suite il suffira d'appuyer sur une d'entre-elles pour les avoir en mains. A ce titre, L'utilisation des armes de jet est à ne pas sous-estimer vu que vous pourrez utiliser un zoom pour décocher des flèches en pleine tête, radical. Bref, les combats demeurent peu originaux mais agréables. A ce sujet, vous pourrez trouver des combats illégaux dans la plupart des villes à la tombée de la nuit, ceux-ci vous demandant de vous battre à mains nues afin de faire vos preuves. En plus de ces affrontements et missions, vous serez très souvent amené à croiser la route de portes démoniaques qui vous demanderont de relever des défis : effectuer une mauvaise action devant elles, éliminer une cohorte d'ennemis, porter des vêtements spécifiques. Une fois que vous aurez réussi ces challenges, vous pourrez accéder à des endroits cachés recélant des armures rares, des potions, etc. Voici une bonne idée pour booster une durée de vie un peu faiblarde.

Par contre, si rien ne vous empêchera de recommencer l'aventure en privilégiant le Bien ou le Mal, les ajouts de la version PC rallongent l'aventure. Ainsi, on trouve un nouveau lieu qui rappelle par certains côtés la maison close de Final Fantasy 7, des mini-jeux supplémentaires ainsi qu'un chapitre inédit (une fois le jeu terminé) qui vous demandera environ trois à quatre heures pour être bouclé. Bien sûr, vous pouvez y rajouter des armures, armes, sorts et items inédits, ainsi que quelques emotes supplémentaires qui vous serviront pour agacer ou au contraire faire du gringue aux NPC. Cependant, la difficulté est parfois un peu bancale et on pourra reprocher à cette version un système de sauvegarde mal pensé qui nous oblige par moments à reprendre des missions pour le moins longuettes et très agaçantes, à l'image de la visite du camp des bandits. Ceci dit, la magie opère et il n'en fallait pas moins pour faire de cette version un jeu de première nécessité qui malgré quelques désagréments d'ordre technique demeure une merveilleuse invitation au rêve.

Testé par jeuxvideo.com

Statistiques du torrent

Sources : 268
Clients : 20
Téléchargements : 1,832
Dernière mise à jour : il y a 10 mois
Catégorie : Jeux PC
Taille : 2.5 GB

Hash du Torrent

44E22B1EEAF0DAA04A5339E8C2353FDE53FFD46B

Liste des Trackers

http://announce.torrentsmd.com:6969/announce
http://exodus.desync.com/announce
http://torrent.gresille.org/announce
http://tracker.ex.ua/announce
http://tracker.torrentbay.to:6969/announce
udp://9.rarbg.com:2710/announce
udp://exodus.desync.com:6969/announce
udp://explodie.org:6969/announce
udp://ipv4.tracker.harry.lu:80/announce
udp://open.demonii.com:1337/announce
udp://tracker.1337x.org:80/announce
udp://tracker.btzoo.eu:80/announce
udp://tracker.coppersurfer.tk:6969/announce
udp://tracker.istole.it:80/announce
udp://tracker.openbittorrent.com:80/announce
udp://tracker.publicbt.com:80/announce
udp://tracker.publichd.eu:80/announce
udp://tracker4.piratux.com:6969/announce

Infopop
Ville