Evolve-CODEX

Evolve
  • Evolve
  • 10 février 2015
  • 2K Games
  • Turtle Rock Studios
  • Action
  • inconnu
  • inconnue
  • Ajouter une bande-annonce

Description

Evolve est un FPS jouable en multi. Cinq joueurs dont 4 incarnent des chasseurs et le dernier un monstre s'affrontent dans une grande zone. Le monstre évolue en se nourrissant des créatures qui l'entourent, et les différentes classes comprennent chacune plusieurs personnages. Un mode solo est également disponible.

Afficher le test

Jusqu'à présent, Evolve ne s'était laissé approcher qu'au travers de son mode Chasse, à essayer en compagnie d'un casting au deux tiers rempli. On savait donc que le jeu aurait bien plus à offrir. C'est ce que nous sommes allés vérifier en répondant à l'invitation de Turtle Rock Studios qui nous a ouvert les portes de ses locaux californiens pour nous permettre de goûter plusieurs heures durant aux joies de la chasse sur une version quasiment définitive d'Evolve.

Pour les petits retardataires, Evolve peut facilement être résumé à une grande partie de cache-cache meurtrier mettant face à face une équipe de quatre chasseurs et un gros monstre en colère. Principalement destiné pour le multijoueur à 4 contre 1, Evolve propose pour ainsi dire deux jeux en un. Tandis que les chasseurs se jouent en vue FPS et doivent absolument coopérer pour mettre en commun leurs différentes compétences afin de traquer puis de tuer leur proie, la créature se retrouve seule en vue à la troisième personne. Elle alterne entre des séquences de destruction pure où elle brutalise l'équipe d'humains, et des moments plus discrets où il lui faudra se nourrir pour évoluer et décupler ses pouvoirs déjà dévastateurs.

Durant la phase d'alpha qui s'est tenue début novembre, Turtle Rock Studios n'a finalement donné qu'un bref aperçu de son titre à travers un unique mode de jeu (le mode Chasse) à disputer sur seulement trois maps en compagnie d'un casting encore incomplet puisque seuls huit des douze chasseurs et deux des trois monstres étaient jouables. Cette fois, le studio ouvre les vannes et nous a permis de visiter l'intégralité des maps, avec tous les chasseurs à travers l'ensemble des modes de jeu qui seront présents à la sortie du titre en février sur PC, PS4 et Xbox One. Alors quid du troisième monstre déjà teasé par les développeurs ? Pour le moment, Turtle Rock préfère encore le garder sous silence. Ce n'est finalement pas plus mal comme ça. Il y avait déjà tant à voir cette fois qu'une nouvelle bestiole aurait probablement accaparé l'attention au détriment du reste. Et le reste, justement, est déjà bien dense.

Ce coup-ci, les douze chasseurs sont bel et bien présents dans le titre, également répartis entre les quatre classes soutien, trappeur, soigneur et assaut. Nous connaissions déjà huit d'entre eux, braquons donc le projecteur sur les quatre nouveaux à commencer par le soutien Cabot, considéré comme le leader de la fine troupe. Celui-ci possède un rail canon ayant la particularité de pouvoir tirer à travers les objets ou le décor – chaque tir poursuit ainsi sa course pendant environ 40 mètres après avoir traversé un obstacle. Cabot peut aussi provoquer une explosion de poussière radioactive révélant toutes les créatures présentes dans la zone, ce qui s'avère bien pratique pour mettre en évidence la proie principale. Comme tous les chasseurs de la classe soutien, Cabot peut activer un camouflage pour se rendre invisible et faire aussi disparaître tous les chasseurs à ses côtés. Enfin, il dispose d'un amplificateur de dégâts. Pointé sur un ennemi, l'appareil permet d'augmenter tous les dommages infligés par les coéquipiers.

Le trappeur Abe est comparé à une sorte de Han Solo – un type un peu solitaire qui jure pas mal, mais qui a la réplique facile et parvient à détendre l'atmosphère. Expert dans le domaine des armes, Abe possède un custom shotgun dont la précision et la force d'impact dépendent directement de la cadence de tir. Du coup, s'il parvient à maîtriser cette cadence (pas trop rapide, mais pas trop lente non plus), ses tirs resteront groupés et infligeront de très lourds dégâts à sa proie. En fait, les développeurs précisent que Abe est le chasseur pouvant faire le plus de dommages. Le personnage possède également des grenades à stase pouvant ralentir les créatures (et donc le monstre) ainsi qu'un pistolet tirant des fléchettes de localisation qui ne s'activeront qu'une fois dans l'estomac du monstre. L'idée est de tirer les fléchettes sur la faune locale (vivante ou morte) en espérant que le monstre finisse par manger l'une de ces créatures. Lorsque ce sera le cas, le capteur s'activera et signalera donc la position du monstre à l'ensemble des chasseurs. Comme tous les trappeurs du jeu, Abe est capable de déployer le fameux dôme – autrement dit, une arène qui cloisonne le terrain et dont personne ne peut s'échapper. Selon Turtle Rock, Abe n'est pas aussi doué que les deux autres trappeurs du jeu pour trouver le monstre, mais une fois qu'il le repère, c'est extrêmement difficile pour la créature de disparaître à cause des fléchettes qui trahissent sa position pendant 45 secondes chacune.

La soigneuse Caira est équipée d'un lanceur de grenades à double fonction pouvant switcher entre des grenades au napalm et des grenades de guérison. Les deux types de grenades ont un effet de propagation, permettant du coup à Caira de soigner plusieurs personnes simultanément, et même de se soigner elle-même. Il s'agit d'ailleurs de la seule medic à pouvoir le faire. Elle dispose aussi d'une combinaison pouvant émettre un boost d'adrénaline, ce qui signifie qu'elle et tous les chasseurs autour d'elle peuvent se déplacer deux fois plus vite. Enfin, Caira peut compter sur un soin de zone, une capacité commune à tous les soigneurs.

Le quatrième personnage dévoilé s'appelle Parnell, et vous l'avez compris, il est de la classe assaut. En plus du champ protecteur qu'il peut activer, Parnell se bat avec un shotgun et un lance-roquettes, tous les deux pleinement automatiques qui lui assurent donc une grande puissance de feu. Son armure est aussi l'une de ses plus grandes armes puisque cet équipement, jugé trop dangereux par le gouvernement, lui permet d'enclencher le mode Super-Soldat pour courir, tirer et recharger plus vite. La contrepartie est que ce mode puise directement dans sa santé, faisant doucement mais sûrement baisser son énergie vitale. Le mode Super Soldat est donc à utiliser avec parcimonie, en s'assurant par exemple qu'un soigneur se trouve dans les parages pour guérir les bobos.

Jouer avec chacun des nouveaux personnages permet une nouvelle fois de constater le bon équilibrage d'Evolve dans son ensemble. Il convient donc de saluer le travail effectué par le studio pour valoriser les talents de chaque chasseur au sein d'une équipe. Ainsi, le moindre chasseur affiche des forces capables de combler les lacunes d'un autre pour au final constituer une équipe solidement équipée face au monstre. Les chiffres récemment publiés suite à la phase d'alpha sont d'ailleurs là pour le prouver. Environ 1,3 million de matches ont été joués, se soldant par à peu près autant de victoires côté chasseurs ou côté monstre (57% de victoires chasseurs, 43% de victoires du monstre). Il est important de préciser que si chaque personnage dispose de capacités propres, la clé du succès tient grandement dans la coopération et la synergie au sein de l'équipe. Se la jouer chasseur solo ne mène à rien. Il est primordial de communiquer avec ses partenaires pour asseoir une stratégie victorieuse.

L'autre gros morceau de la présentation d'aujourd'hui concernait la découverte des nouveaux modes de jeu. En plus du mode Chasse classique, Evolve permettra ainsi de se livrer aux modes Nid, Sauvetage, Défense et Evacuation. Dans les parties Nid, plusieurs œufs de monstres sont aléatoirement disséminés sur la map. Tandis que les chasseurs feront tout pour détruire ces œufs, le monstre tentera de les protéger pour les faire éclore. Chaque œuf pourra ainsi donner naissance à un nouveau Goliath sur le terrain. Au passage, même si le joueur dirige un Kraken, l'œuf laissera toujours apparaître un Goliath de niveau 1 qui pourra éventuellement évoluer durant la partie pour gagner en force. Il faut toutefois noter que ces Goliath sont considérés comme des minions et qu'ils seront automatiquement contrôlés par une IA. Le joueur en charge du monstre ne pourra donc pas les diriger ni leur insuffler le moindre ordre. Evidemment, l'apparition de Goliath supplémentaires pendant la partie pose un sérieux problème pour les chasseurs qui devront non seulement détruire les œufs, mais aussi se charger des minions s'ils veulent remporter la partie. L'objectif du monstre est pour sa part toujours aussi simple : il doit tuer tous les chasseurs pour gagner la partie.

Pour sa part, le mode Sauvetage intervient après l'attaque d'une base par le monstre. Plusieurs survivants ont réussi à s'enfuir et les chasseurs sont maintenant chargés de les trouver, de les soigner et de les escorter jusqu'à des points d'extraction alors que le monstre cherche simplement à les tuer. En début de partie, deux survivants sont indiqués sur la carte. Lorsqu'ils auront été sauvés par les chasseurs, ou tués par le monstre, deux autres apparaissent, puis finalement cinq d'un coup. Si les chasseurs parviennent à secourir la majorité des neuf survivants, ils gagnent la partie. Si le monstre en tue la majorité, c'est lui qui gagne.

Les modes Nid et Sauvetage se déroulent tous les deux sur l'une des douze maps du titre, les mêmes qui seront aussi utilisées pour le mode Chasse. De son côté, le mode Défense prend place sur des cartes spéciales puisqu'il s'agit d'une variante un peu à part. Ici, les chasseurs sont chargés de défendre leurs installations pour laisser le temps au vaisseau mère de faire le plein avant de quitter la planète. Soutenus par des tourelles automatiques, ils doivent empêcher le monstre de détruire un premier générateur, puis un second, et enfin le gros tuyau qui relie le vaisseau à la réserve d'essence. De son côté, le joueur qui incarne le monstre arrive directement avec un monstre de niveau 3, et il est aidé par de multiples minions capables de respawner régulièrement pour tout détruire. A l'instar du mode Nid, ces minions sont systématiquement des Goliath de niveau 1 directement contrôlés par le jeu. Vous l'avez compris, il s'agit là d'un mode privilégiant l'action avant tout, semblable à une ultime bataille entre les chasseurs et les monstres. Nous ne sommes d'ailleurs pas si loin de la vérité, comme vous allez le voir avec le mode Evacuation.

S'il fallait identifier les raisons du succès de Left 4 Dead, le précédent jeu de Turtle Rock Studios, la présence de campagnes s'étalant sur plusieurs niveaux arriverait à un moment ou un autre sur la table. Dans le titre de zombies, les joueurs pouvaient ainsi choisir de goûter à une simple section de jeu ou d'enchaîner plusieurs niveaux réunis sous la bannière d'une campagne. C'est là qu'entre en jeu le mode Evacuation pour Evolve. Similaire en esprit à une campagne dynamique, le mode Evacuation embarque les joueurs dans une partie d'environ 45 minutes / 1 heure, se déroulant sur cinq rounds. Le premier est obligatoirement un round Chasse, tandis que le dernier est obligatoirement un round Défense. Les trois autres sont quant à eux laissés au choix des joueurs. Ainsi, la carte des douze territoires de la planète Shear apparaît après chaque round, et les joueurs sont enclins à voter sur leur prochaine destination, qui sera nécessairement un territoire annexe à celui qu'ils viennent de disputer. Pour les besoins de la campagne, chaque territoire est automatiquement associé à un type de mode, différent d'une partie sur l'autre. Par exemple, après le premier round Chasse, les joueurs devront voter et indiquer s'ils souhaitent disputer un mode Sauvetage sur la map Orbital Drill ou un mode Nid sur la map Armory. Que ce soit clair, la combinaison map / mode est bien différente à chaque campagne et la campagne suivante pourra éventuellement proposer un mode Chasse sur Orbital Drill.

Le résultat de chaque round influe directement sur la suite de la campagne en donnant un avantage à l'équipe victorieuse. Mieux, les bonus accordés sont intimement liés à la map venant d'être bouclée. Donc en clair, les modificateurs sont définis par l'équipe victorieuse (chasseurs ou monstre) et par le point d'entrée sur la nouvelle map. Par exemple, sur la carte Distillery, l'enjeu est centré sur l'usine de fabrication de Stink, le produit capable de passer inaperçu aux narines du monstre. Si les chasseurs sortent victorieux d'un round sur cette map, l'usine est sauvée et ils auront droit à des canons défensifs sur la prochaine carte. A l'inverse, si le monstre l'emporte, plusieurs poches de gaz radioactif envahiront la prochaine map pour gêner les chasseurs. On trouve comme cela des tas de surprises pour pimenter les matches, comme l'apparition de téléporteurs, de plantes carnivores géantes ou même d'un immense mur de sécurité divisant littéralement la map en deux. Les chasseurs peuvent aussi gagner le soutien d'attaques orbitales pointées sur le monstre ou subir la présence d'un minion supplémentaire dès le début du round. Précisons rapidement que les bonus ne s'appliquent qu'au prochain round et ne se cumulent pas entre eux au fil de la campagne. Tout cela devrait logiquement aboutir à une bonne rejouabilité. Turtle Rock Studios estime ainsi à plus de 800.000 variantes différentes le mode Evacuation – un chiffre qui ne prend même pas en compte les différentes combinaisons de personnages et de monstres. Car oui, il est bien possible de changer de chasseurs ou de monstre entre chaque round !

Notez enfin que tous les joueurs impliqués dans le mode Evacuation recevront de l'XP à la fin de la partie selon les victoires ou les défaites obtenues. Le but est de ne pas pénaliser un joueur qui aura tout de même bataillé pendant près d'une heure. Pour terminer, rappelons que s'il est avant tout destiné au multijoueur, Evolve peut tout de même être pratiqué en compagnie de bots dirigés par l'IA. En fait, il est possible de se lancer dans n'importe quel mode de jeu sans forcément avoir réuni 5 joueurs. Il est même possible d'y jouer tout seul. Les places disponibles seront simplement assignées à des bots. Et comme par souci de perfection, il est alors prévu de pouvoir changer de personnage à la volée. Par exemple, si le soigneur, dirigé par l'IA, ne répond pas à vos exigences, vous pouvez en assurer le contrôle immédiatement pour reprendre les choses en main.

Testé par jeuxvideo.com

Statistiques du torrent

Sources : 196
Clients : 112
Téléchargements : 73,624
Dernière mise à jour : il y a 4 mois
Catégorie : Jeux PC
Taille : 26.48 GB

Liste des fichiers

Hash du Torrent

5E1BD4A8DAD31B6AA416E52BCA304506D7EEBDD8

Liste des Trackers

http://www.smartorrent.com:2710/announce
http://announce.torrentsmd.com:6969/announce
http://exodus.desync.com/announce
http://mgtracker.org:2710/announce
http://torrent.gresille.org/announce
http://tracker.ex.ua/announce
http://tracker.flashtorrents.org:6969/announce
http://tracker.tfile.me/announce
http://tracker.torrentbay.to:6969/announce
udp://9.rarbg.com:2710/announce
udp://9.rarbg.me:2710/announce
udp://coppersurfer.tk:6969/announce
udp://eddie4.nl:6969/announce
udp://exodus.desync.com:6969/announce
udp://explodie.org:6969/announce
udp://ipv4.tracker.harry.lu:80/announce
udp://open.demonii.com:1337
udp://p4p.arenabg.ch:1337
udp://p4p.arenabg.com:1337
udp://torrent.gresille.org:80/announce
udp://tracker.1337x.org:80/announce
udp://tracker.blackunicorn.xyz:6969
udp://tracker.btzoo.eu:80/announce
udp://tracker.coppersurfer.tk:6969
udp://tracker.coppersurfer.tk:80
udp://tracker.ilibr.org:6969/announce
udp://tracker.istole.it:80/announce
udp://tracker.leechers-paradise.org:6969
udp://tracker.openbittorrent.com:80
udp://tracker.opentrackr.org:1337/announce
udp://tracker.publicbt.com:80/announce
udp://tracker.publichd.eu:80/announce

Infopop
Ville