Carrier Command Gaea Mission-SKIDROW

Carrier Command : Gaea Mission

Description

Carrier Command : Gaea Mission sur PC est un jeu mêlant action et stratégie se déroulant dans l'univers de science fiction de John Varley. Le joueur doit y conquérir une planète insulaire grâce à une armée de tanks et avions qu'il convient d'équiper et diriger, soit sur un plan de bataille, soit dans le feu de l'action.

Afficher le test

Surtout connu pour ses FPS exigeants, Bohemia change quelque peu de registre et sort Carrier Command : Gaea Mission. Sur fond d'hommage à un titre culte de la fin des années 80, celui-ci entend mêler stratégie, gestion, action, voire même FPS. Une association pour le moins osée qui devrait toutefois titiller la curiosité des joueurs.

Comme le laisse penser le sous-titre Gaea Mission, ce nouveau Carrier Command se déroule dans l'univers de science-fiction Gaea créé par l'écrivain John Varley. Contraints de fuir la Terre, les membres de l'UEC (Coalition Terrestre) se retrouvent ainsi sur une mystérieuse planète nommée Taurus. Celle-ci semble malheureusement aux mains des vils APA (Asian Pacific Alliance) puisque des canons antiaériens commencent à faire feu, anéantissant le vaisseau de notre héros. Le joueur se retrouve donc au sol, en vue à la première personne et doit progresser dans un monde hostile en éliminant quelques ennemis au passage. Connaissant l'expérience de Bohemia en matière de FPS, on ne pourra malheureusement qu'être déçu après ces premières minutes. En effet, la seule arme à disposition est relativement imprécise et pas spécialement agréable à manier. De même, il est impossible de sauter, ce qui contraint à suivre des couloirs tracés par des pneus infranchissables ou autres pierres. Et attention, si par malheur vous parveniez à trouver une faille, vous seriez foudroyé sur place et obligé de reprendre l'aventure au dernier point de sauvegarde. On remarque en outre quelques écueils, comme par exemple, une IA capable de tirer à travers les murs et le sol, des murs invisibles, voire même des escaliers impossibles à descendre sans subir des dégâts normalement réservés aux chutes. On verra par la suite que l'intérêt du titre n'est pas là, mais à ce stade, on en attendait clairement davantage.

On se retrouve heureusement vite aux commandes d'un véhicule nommé Walrus, sorte de char amphibie. Celui-ci fournit enfin une véritable force de frappe, et permet de prendre possession d'une première île ainsi que d'un Carrier, vaste porte-avion faisant office de base mobile. Il devient dès lors possible de visiter un archipel composé de plus de 30 îles qu'il vous faudra infiltrer et conquérir une à une. On découvre ainsi une progression qui sera la même tout au long du jeu : le but est à chaque fois d'atteindre et pirater le Centre de Commandement ennemi en détruisant au préalable un éventuel pare-feu, générateur de bouclier, radar, etc. Chaque île ainsi obtenue est alors rajoutée à votre empire et peut être spécialisée selon 3 fonctions distinctes. Les exploitations minières vous octroient de précieuses ressources, les usines fournissent une force industrielle et les îles défensives servent de barrière à l'invasion ennemie. Il vous faudra également définir une réserve qui recevra toutes vos commandes et sera donc d'une importance capitale. Notons que toutes ces îles sont reliées entre elles par des fuseaux sans lesquels aucune production n'est possible. En d'autres termes, si une usine ou une mine n'est plus reliée à la réserve, celle-ci devient inutilisable. Il convient alors de protéger efficacement chaque nœud et de trouver un bon équilibre entre les différentes spécialisations. Cela donne un aspect wargame plutôt sympathique au titre.

Lorsque vous aurez collecté assez de ressources, vous pourrez enfin créer de nouveaux Walrus, mais également des Mantas (avions) et toutes sortes d'améliorations allant du blindage avancé au lance-missiles en passant par un rayon réparateur, un laser, des modules de piratage, des boucliers, etc. Vous pourrez dès lors spécialiser vos appareils afin de créer une armée homogène et complémentaire, capable de s'adapter aux défenses proposées par l'ennemi. Mais attention, un blindage imposant ralentira vos appareils et sera susceptible de les perturber dans des zones marécageuses par exemple. Il faudra donc bien réfléchir avant d'équiper ses troupes, mais également avoir au préalable trouvé des plans dans les laboratoires présents sur quelques îles. Notons que le Carrier peut également être amélioré puisqu'il est par exemple possible de lui greffer des mitraillettes, des missiles antiaériens, un lance-obus capable de ravager la côte, un drone de reconnaissance, et même un missile Hammerhead doté d'une longue portée qui pourra être utile pour détruire instantanément un Centre de Commandement. Les possibilités paraissent donc plutôt conséquentes, ce qui augure des batailles stratégiques et intenses.

Ceci étant, si sur le papier cette recette paraît alléchante, dans les faits, l'action n'est pas aussi agréable que prévu. En effet, pour gérer le nombre croissant d'unités, il est conseillé de quitter le poste de pilotage du Walrus ou du Manta pour se concentrer sur une carte stratégique. Celle-ci permet de visualiser en un instant tous les points clés du champ de bataille et de diriger plusieurs appareils en même temps en fixant, à la manière d'un STR, des cibles et des points de passage. Cependant, le pathfinding est tout simplement catastrophique, et il y a dans ces conditions une chance sur deux pour retrouver un Walrus bloqué contre un arbre et un autre retourné telle une tortue. De même, ordonner à plusieurs véhicules de faire la même action est souvent préjudiciable, dans la mesure où ceux-ci passeront leur temps à se rentrer dedans, perdant ainsi de la vie et un temps précieux. Cela est particulièrement marquant lorsque plusieurs tanks cherchent à se ravitailler en munitions ou en carburant en même temps. Le premier servi reste en effet systématiquement dans le passage tandis que les autres cherchent à le pousser. Il est dès lors obligatoire de prendre le contrôle manuel, ce qui n'est guère plus satisfaisant. Ainsi, bien qu'il soit possible de définir le comportement de ses alliés (assistance, agressif, défensif, repli, etc.), la pauvreté de l'IA contraint à attendre en permanence pour ne pas se retrouver seul face à l'ennemi. Deux choix sont alors possibles : mourir ou attendre qu'un collègue stupide fasse quatre fois demi-tour au milieu de la route.

Bref, malgré un concept accrocheur, ce Carrier Command : Gaea Mission est clairement sorti trop tôt. Ainsi, outre l’indigence de l'IA, de nombreux bugs et plantages ont perturbé notre phase de test. Trois retours Windows et autant de passages par le gestionnaire des tâches ont en effet été nécessaires, ce qui n'est jamais très agréable. De nombreuses mises à jour viendront probablement corriger ces problèmes, mais pour l'heure, le constat n'est clairement pas satisfaisant. Il aurait également été de bon ton que des modes de jeu supplémentaires soient proposés. Dans l'état actuel des choses, seule une campagne plutôt longue, mais un poil répétitive ainsi qu'un mode escarmouche dont la seule originalité est de ne pas contenir de phases de FPS sont au programme. Si cela confère déjà une durée de vie conséquente au titre, on aurait évidemment aimé que quelques modes multijoueurs soient également implémentés. Ajoutez alors à cela une interface compréhensible mais perfectible, car clairement pensée pour les consoles, et vous tenez là un titre au potentiel immense, mais qui peine à convaincre. Dommage.

Statistiques du torrent

Sources : 0
Clients : 0
Téléchargements : 0
il y a 4 mois
Catégorie Jeux PC
Taille 3.05 GB

Liste des Trackers

http://announce.torrentsmd.com:6969/announce
http://exodus.desync.com/announce
http://mgtracker.org:2710/announce
http://tracker.ex.ua/announce
http://tracker.flashtorrents.org:6969/announce
http://tracker.opentrackr.org:1337/announce
http://tracker.tfile.me/announce
http://tracker.torrentbay.to:6969/announce
udp://9.rarbg.com:2800/announce
udp://9.rarbg.me:2720/announce
udp://9.rarbg.to:2720/announce
udp://tracker.coppersurfer.tk:6969/announce
udp://eddie4.nl:6969/announce
udp://exodus.desync.com:6969/announce
udp://explodie.org:6969
udp://ipv4.tracker.harry.lu:80/announce
udp://mgtracker.org:6969/announce
udp://p4p.arenabg.ch:1337
udp://p4p.arenabg.com:1337
udp://torrent.gresille.org:80/announce
udp://tracker.1337x.org:80/announce
udp://tracker.blackunicorn.xyz:6969
udp://tracker.btzoo.eu:80/announce
udp://tracker.coppersurfer.tk:6969
udp://tracker.coppersurfer.tk:80
udp://tracker.ilibr.org:6969/announce
udp://tracker.internetwarriors.net:1337/announce
udp://tracker.istole.it:80/announce
udp://tracker.leechers-paradise.org:6969/announce
udp://tracker.openbittorrent.com:80
udp://tracker.opentrackr.org:1337/announce
udp://tracker.publicbt.com:80/announce
udp://tracker.publichd.eu:80/announce
udp://tracker.zer0day.to:1337/announce

Infopop
Ville