Apocalypse, Seconde Guerre Mondiale E03 - Le choc et E04 - L'embrasement FRENCH

Apocalypse, Seconde Guerre Mondiale - E03 - Le choc et E04 - L'embrasement
  • Apocalypse, Seconde Guerre Mondiale - E03 - Le choc et E04 - L'embrasement
  • 8 septembre 2009 (2009)
  • Daniel Costelle, Isabelle Clarke
  • Mathieu Kassovitz, plus
  • Documentaire
  • 52min
  • France
  • Regarder la bande-annonce

Apocalypse, la Seconde Guerre mondiale (graphie Apocalypse, la 2e Guerre mondiale) est une série de six films documentaires retraçant l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, de ses origines à la fin de la guerre. Elle regroupe des documents d'époque connus ou inédits et relate les grands événements de la guerre, basés sur des images d'archives restaurées et colorisées. Cette série de films est dédié à toutes les victimes de tous les totalitarismes.

Ces films documentaires ont été réalisés par Isabelle Clarke et Daniel Costelle. Après avoir été diffusés en août-septembre 2009 sur plusieurs chaînes de télévision francophones, la série est sortie en DVD et Blu-ray le 23 septembre 2009. Cette série possède plusieurs suites : Apocalypse, Hitler, Apocalypse, la Première Guerre mondiale et Apocalypse, Staline.

Réception critique



Dominique Wolton parle d'une « force pédagogique » qui « permet de retrouver la violence de l'histoire », la « banalité de l'horreur » et déclare que la télévision reste le média essentiel pour réaliser « le lien social », notamment dans les moments graves8.

L'une des principales critiques suscitées par ce documentaire est la colorisation d'images d'archives à l'origine en noir et blanc. Les créateurs Daniel Costelle et Isabelle Clarke considèrent que ce procédé vise à se rapprocher du réel, les évènements ayant été vécus en couleur. Le noir et blanc étant une sorte d'amputation. Le journaliste François Ekchajzer dans Télérama parle de confusion entre le réel et l'archive et que « [...] chercher à rendre proche ce qui est lointain en le conformant aux standards du flux télévisuel, c’est aussi sacrifier au « présentisme » dénoncé par l’historien François Hartog dans Régimes d'historicité. Présentisme et expérience du temps (Le Seuil, 2003) – cette propension très actuelle à rapprocher l’hier de l’aujourd’hui. » Dans cet article, l’auteur critique également l'utilisation de documents d’époque filmés originellement en couleurs : « L’un des moyens est la représentation colorée de périodes historiques liées au noir et blanc dans la mémoire du spectateur. C’est ainsi que fleurissent, depuis bientôt dix ans, des documentaires à base d’images tournées sur pellicule couleur : La Guerre en couleurs, L’Empire britannique en couleurs, Ils ont filmé la guerre en couleurs, Ils ont filmé la Libération en couleurs... En assujettissant l’élaboration de leur récit à cette condition formelle, les auteurs de ces fresques s’exposent à des lacunes historiques inhérentes à l’absence de certaines images. »

Selon Fabrice d'Almeida, professeur à l'université Panthéon-Assas, « la force d'Apocalypse, c'est de nous plonger au cœur de la furie. L'excellence de cette série et la fascination qu'elle exerce tiennent dans la façon harmonieuse dont sont mises en scène des idées et des images classiques sur la guerre avec d'autres, méconnues et surprenantes. Le thème de la violence et des débordements des troupes combattantes, en particulier dans le dernier épisode, est remarquablement traité. Les images vous prennent aux tripes quand on voit que la brutalité des combats a pour corollaire le massacre des populations civiles. La guerre du Pacifique est rendue à son terrible aspect9. » L'historien insiste sur « l'évolution de notre conception de la guerre « sous l'effet conjugué des travaux récents d'historiens et grâce à la réalisation de grands films de fiction et de romans qui aident à pénétrer dans l'intimité des pensées des femmes et des hommes que nous prenions pour des fantômes de gélatine9. »

Pour l'universitaire Vincent Artuso, le documentaire véhicule un discours réactionnaire, parsemé de dangereuses approximations. Il rajoute : « « Douce France » des années 30 regrettée, Vichy présenté de manière indulgente, sa responsabilité dans la déportation des Juifs de France éclipsée, partis de gauche accusés d'avoir permis l'arrivée au pouvoir des nazis, chambres à gaz et bombardements des villes allemandes juxtaposés : telle est la manière d'aborder l'Histoire d'une façon nouvelle » dans Apocalypse. » Article auquel l'historien François Delpla répond en le qualifiant de « médiocre », analysant, contestant les objections de l'auteur et concluant « [...] je dirai que ce commentaire politicien (ne reproche-t-il pas avant tout aux auteurs de faire une histoire de droite ? ) n'est pas de gauche, ni progressiste, mais simplement faux. »

L'historien Lionel Richard regrette de son côté qu'« aucun historien, en qualité de conseiller ou consultant, ne figure à son générique » et, constatant que « les recherches universitaires sont à la fois plus sûres et plus avancées que les données apportées par l'ensemble [des] épisodes [du documentaire] », estime qu'il existe dans cette série « trop d'entorses aux faits [...] d'insinuations non justifiées, d'omissions, pour qu'on puisse admirer sans réserve la somme d'informations qu'elle véhicule ».

Les historiens suisses Gianni Haver et Charles Heimberg ajoutent quant à eux que « si la coloration des images n’est pas un problème « en soi », elle n’en traduit pas moins de manière plus évidente un processus d’aplatissement des sources. Ainsi, les images de films amateurs, de fictions, de propagande ou d’une ciné-mitrailleuse installée sur un chasseur sont découpées, mélangées et broyées par la machinerie d’Apocalypse sans aucune considération de leur origine et de leur fonction. Dans ce recyclage foisonnant, la coloration fournit le vernis final destiné à lisser le tout en transformant un ensemble hétéroclite pour lui donner l’apparence d’une conformité stylistique et visuelle. »

Source sur Wikipédia

Statistiques du torrent

Sources : 36
Clients : 4
Téléchargements : 1,672
Dernière mise à jour : il y a 3 mois
Catégorie : DVDRip
Taille : 1.23 GB

Hash du Torrent

596EC0BC96713C594D14140568C423D4DB989FB4

Liste des Trackers

http://www.smartorrent.com:2710/announce
http://announce.torrentsmd.com:6969/announce
http://exodus.desync.com/announce
http://mgtracker.org:2710/announce
http://torrent.gresille.org/announce
http://tracker.ex.ua/announce
http://tracker.flashtorrents.org:6969/announce
http://tracker.tfile.me/announce
http://tracker.torrentbay.to:6969/announce
udp://9.rarbg.com:2710/announce
udp://9.rarbg.me:2710/announce
udp://coppersurfer.tk:6969/announce
udp://eddie4.nl:6969/announce
udp://exodus.desync.com:6969/announce
udp://explodie.org:6969/announce
udp://ipv4.tracker.harry.lu:80/announce
udp://p4p.arenabg.ch:1337
udp://p4p.arenabg.com:1337
udp://torrent.gresille.org:80/announce
udp://tracker.1337x.org:80/announce
udp://tracker.blackunicorn.xyz:6969
udp://tracker.btzoo.eu:80/announce
udp://tracker.coppersurfer.tk:6969
udp://tracker.coppersurfer.tk:80
udp://tracker.ilibr.org:6969/announce
udp://tracker.istole.it:80/announce
udp://tracker.leechers-paradise.org:6969
udp://tracker.openbittorrent.com:80
udp://tracker.opentrackr.org:1337/announce
udp://tracker.publicbt.com:80/announce
udp://tracker.publichd.eu:80/announce

Infopop
Ville