7 Sins-RELOADED

7 Sins
  • 7 Sins
  • 13 mai 2005
  • Atari
  • Monte Cristo Multimédia
  • Action
  • Non
  • Win 98/2000/ME/XP, P 1 GHz, 128 Mo de RAM, carte 3D 32 Mo
  • Ajouter une bande-annonce

Description

7 Sins sur PC est un jeu qu'il vous faut lancer en laissant votre morale au vestiaire. En effet dans ce jeu d'aventure/action, vous devrez user de toutes les ruses possibles et violer toutes les règles d'éthique pour escalader les échelons de la jet-set avec vingt mini-jeux tous plus subversifs les uns que les autres.

Afficher le test

Depuis que je fais ce métier, j'en ai vu passer des jeux idiots et de mauvais goût, mais jamais je ne pense avoir vu un titre aussi stupide que 7 Sins. A côté, même les derniers exploits en date du père Larry, pourtant bien placés dans mon top-crétin perso, passent pour un raffinement digne des plus belles réceptions de l'ambassadeur.

Concernant les sept péchés capitaux, on connaissait la version cinéma de David Fincher, on se souvenait aussi vaguement d'un jeu d'aventure avec Faust, et ça suffisait pour qu'on soit capable de les citer tous les sept sans en oublier aucun. L'avarice, la colère, l'envie, la gourmandise, l'orgueil, la paresse et la luxure, voilà la liste dressée par Saint Augustin et regroupant les péchés à la base de tous les autres. Une liste apparemment non respectée par Monte Cristo qui aura préféré se concentrer plus particulièrement sur l'un d'entre eux - la luxure, pour ne pas le citer - afin de réaliser un jeu hautement racoleur digne des plus mauvaises secondes parties de soirée de TF1. Je vous raconte le principe. Vous êtes un jeune homme sans foi, ni loi, ni moral, (ni charisme, ni rien du tout en fait) qui va tout faire pour qu'on s'intéresse à lui, quitte à utiliser les moyens les plus pervers pour séduire son entourage. Son ascension sociale débute dans un magasin, où il occupe ses journées en tant que vendeur. Parmi ses futures victimes, il aura le choix entre s'attaquer à son obsédé de patron, à sa collègue peu farouche, ou aux quelques clientes venues faire des emplettes. Suivant les personnes, les techniques d'approche ne sont pas les mêmes mais passent toutes par un brin de discussion. Le but est de trouver les sujets susceptibles d'interpeller vos interlocuteurs. Cela dit, nul besoin d'être fin psychologue, il suffit juste de tâtonner avant de trouver les bonnes phrases, et de continuer dans la même voie pour faire grimper la jauge de relation. Cette jauge est découpée en plusieurs niveaux, correspondant aux différents stades de votre relation. Logique. Ca commence par un premier contact, puis ça va au flirt, à l'amour, au sexe et à la passion. Chaque passage de palier vous permet d'accéder à une action spéciale et suivant la situation et le niveau de relation, vous pourrez au choix caresser la jambe de votre partenaire, l'embrasser ou la tripoter.

Mais notre héros reste un homme, avec tout ce que cela comporte de faiblesses. Trois faiblesses pour être exact : le sexe, la peur et la violence. En fonction de ce qui se passe autour de lui, les jauges associées à ces trois critères se remplissent petit à petit. Et si par malheur l'une d'elle arrive à saturation, notre pervers de héros commence à péter un câble et fuit le bâtiment en courant. Inutile de dire que cela entraîne du coup la perte du niveau, obligeant le joueur à recommencer ses tactiques d'approches depuis le début. Comment faire alors pour maintenir les jauges en place ? En fait, il suffit de réaliser une action spéciale pour calmer l'un ou l'autre des critères. Par exemple, pour faire baisser votre colère, vous pourrez aller pisser dans le gobelet du patron, ou encore insulter les passants dans la rue. De la même manière, une petite séance de voyeurisme parviendra à faire baisser votre libido, vu la modélisation des corps, on comprend facilement pourquoi. La plupart de ces péchés déclenche des mini-jeux lamentables de bêtises. Pour l'avarice par exemple, il vous faudra effectuer une combinaison de touches avant que quelqu'un ne vous repère en train de voler dans le sac à main d'une dame. Pour le voyeurisme (puisqu'il est tout de même beaucoup question de ça dans 7 Sins), il faut aligner une cible avec un viseur judicieusement placé sur le corps des victimes. Oui, mais voilà, vous ne pourrez pas pécher ad vitam et votre âme ne supportera le poids que de sept péchés. Aussi, il faudra régulièrement la soulager en réalisant de bonnes actions, comme remettre de l'ordre dans les linéaires du magasin.

Voilà pour le principe qui, vous pouvez le voir, a une certaine tendance à nous faire devenir chèvre. Pendant toute la partie, on discute avec des personnes, on va ensuite effectuer une mauvaise action pour vider une jauge de faiblesse, et on soulage son âme en enchaînant juste derrière une BA gratifiante. Tout ça n'est donc pas très profond. Mais ce n'est encore pas le plus dommageable concernant 7 Sins. Après tout, ce n'est pas le premier jeu à se parer d'un gameplay aussi plat, et ce ne sera certainement pas le dernier non plus. Non, ce qui ne va pas avec 7 Sins, c'est à la fois sa réalisation (catastrophique, reportez-vous aux notes détaillées) et son ambiance puérile qu'on croirait issue d'un groupe d'adolescents en pleine crise hormonale. Autant, quand on voit Titeuf faire des conneries, on se dit que c'est de son âge, autant quand on voit une personne adulte les faire, on sent comme une gêne, un malaise vis à vis de celui qui a imaginé de telles situations. Ca vous amuse de déchirer une robe pour passer vos nerfs ou de sentir de la lingerie fine pour calmer vos ardeurs ? Personnellement non, et j'ai du mal à croire que certains voient ça comme une réelle distraction. Bien sûr, je passe volontairement sur tous les dialogues stupides qui ornent chaque séquence (tantôt très imagée, tantôt très cru), puisqu'ils ne servent qu'à mettre en exergue l'absence totale d'intelligence des personnages. Vous pouvez leur dire n'importe quoi, pourvu que le style de discussion leur plaise, ils réagiront forcément positivement à vos remarques. Quelle morale faut-il tirer de tout ça ? Difficile à dire... Je ne suis pas pour intellectualiser le jeu vidéo, mais quand je vois 7 Sins, je me dis qu'il reste encore beaucoup de chemin à faire avant que notre passion soit reconnue comme autre chose qu'un défouloir pour gamins. Merci Monte Cristo.

Testé par jeuxvideo.com

Instructions diverses

Télécharger le patch français

Statistiques du torrent

Sources : 32
Clients : 0
Téléchargements : 1,912
Dernière mise à jour : il y a 4 mois
Catégorie : Jeux PC
Taille : 685.98 MB

Liste des fichiers

Hash du Torrent

3FC9281A5C3444B4B803970002F70A16161209F3

Liste des Trackers

http://announce.torrentsmd.com:6969/announce
http://exodus.desync.com/announce
http://torrent.gresille.org/announce
http://tracker.ex.ua/announce
http://tracker.torrentbay.to:6969/announce
udp://9.rarbg.com:2710/announce
udp://exodus.desync.com:6969/announce
udp://explodie.org:6969/announce
udp://ipv4.tracker.harry.lu:80/announce
udp://open.demonii.com:1337/announce
udp://tracker.1337x.org:80/announce
udp://tracker.btzoo.eu:80/announce
udp://tracker.coppersurfer.tk:6969/announce
udp://tracker.istole.it:80/announce
udp://tracker.openbittorrent.com:80/announce
udp://tracker.publicbt.com:80/announce
udp://tracker.publichd.eu:80/announce
udp://tracker4.piratux.com:6969/announce

Infopop
Ville